Soldat Louis fait escale à l’Olympia !!!!!!

kingdomtavern
PROCHAIN CONCERT  -   PLOUVORN 29
Jours Heures Minutes secondes
 

Les 17 et 18mai, Soldat Louis se produira pour la première fois à l’Olympia. Un chef d’entreprise, fan de la première heure, est à l’origine de ce projet soutenu par des partenaires bretons.

En 23 ans de carrière, SoldatLouis, qui a pourtant foulé les plus grandes scènes, y compris outre-Atlantique, ne s’était jamais encore produit à l’Olympia. Salle mythique s’il en est, où, outre l’historique Stivell, bien d’autres artistes bretons y ont allumé le feu, celle-ci manquait au «palmarès» de SergeDanet et de ses Soldats. Le capitaine Gary Wicknam excepté. Renaud Detressan à l’état civil et sur ses pochettes de disques en solo, avait, en effet, déjà foulé les planches sacrées, au temps de son tube «On est comme on est», en première partie de Dave. Fan de la première heure, FredLe Borgne, chef d’entreprises, a donc voulu combler ce vide sur le carnet de route de ses amis. Il s’est alors mis en rapport avec Jean-Philippe Mauras de Kerné production et leur manager Philippe Matras afin de réserver deux dates parisiennes «dès que possible».

En pleine Ascension

Une possibilité somme toute rapide, puisque les 17 et 18mai de l’Ascension l’étaient. Marché conclu, d’autant plus que plusieurs partenaires du monde économique breton ont aussitôt répondu présent pour cette circonstance. Parmi eux: Jean-GuyLe Floc’h (Armor-Lux), Gilles Falc’hun (Sill), JoséNédélec (ingénieur du son) et MichelSalaun (voyagiste). «L’objectif de ces deux concerts sera de mobiliser, outre la diaspora bretonne parisienne, bon nombre de fans qui feront le déplacement depuis notre région. Ce qui est toujours bon pour faire avancer la culture de notre région», souligne Jean-Philippe Mauras. D’où l’idée d’un «package» avec transport en car et billet d’entrée, auquel s’associeront ainsi les partenaires.

«On ne change rien!»

Quant à savoir si l’effet Olympia «fait quelque chose» aux artistes concernés, Serge Danet (54concerts cette année) qui n’en est plus à une grande salle près, reconnaît volontiers le symbole mais ne s’en fait pas une montagne: «Il est surtout important de se montrer tel que l’on est, comme partout où l’on va.» Et comme c’est complet partout, il faudra donc réserver rapidement, via le site internet de l’Olympia qui répondra à la demande dès la semaine prochaine. Quant à savoir si Soldat Louis produira un concert new-look ou invitera quelques figures: «Pourquoi chambouler un tour qui fonctionne bien? Nous roderons sans doute une ou plusieurs nouvelles chansons, mais le public qui nous suit ne comprendrait pas s’il ne pouvait plus chanter avec nous, ses morceaux préférés», ajoute SergeDanet. Pratique Les billets seront mis en vente sur le site: www.olympiahall.com

ARTICLE PARU DANS « ICI PARIS »

ARTICLE PARU DANS AGENCE BRETAGNE PRESSE

PARIS—Une salle à l’unisson dans la ferveur pour Soldat Louis hier pour le premier des deux concerts que donne le groupe lorientais à l’Olympia. Affluence dans la salle où beaucoup sont venus de Bretagne pour entendre ce groupe accompagné des «Men in Black» du bagad de Briec. Les chansons sont reprises en cœur par le public composé de jeunes pour l’essentiel et de plus anciens. Une vraie fête que ce concert où la complicité souriante de la salle répond à l’humour et à l’énergie du groupe. Du plaisir, rien que du plaisir comme savent en procurer les Bretons lors de leurs événements festifs, de Tonnerres de Brest au Festival Interceltique, en passant par les Vielles charrues ou le festival de Douarnenez, ou bien encore, bien sûr, lors de la Fête de la Bretagne à Paris, avec Paris Breton les 26 et 27 mai à la Mairie du XVe arrondissement. L’affiche de l’Olympia a été photographiée à l’envi par ceux venus de Bretagne assister à cette soirée, qui restera mémorable. Ils avaient anticipé dans la rue le spectacle et l’ont prolongé ensuite. Deuxième concert ce soir 18 mai, il reste encore quelques places, il est encore temps de rejoindre la fête. ■
 

 
 
previous next
X